STEINERT – le leader des systèmes de tri pour le recyclage – rejoint R-Cycle

La société STEINERT GmbH – leader du secteur de la technologie de tri par aimants et par capteurs – rejoint le consortium R-Cycle. Les entreprises de recyclage du monde entier utilisent les installations STEINERT pour la détection automatique et le tri de matériaux recyclables dans les flux de déchets complexes en vue de leur réalimentation dans la chaîne de valeur.

C'est précisément à ce niveau qu'intervient l'Initiative R-Cycle en qualité de norme ouverte et applicable à l'internationale pour le suivi des emballages plastiques tout au long du cycle de vie. L'objectif consiste à fournir des informations tout au long de la chaîne de valeur complète et de transmettre ces informations qui sont importantes entre autres pour le recyclage de produits plastiques. Identifier avec précision les emballages et utiliser les matériaux recyclés en résultant pour la transformation en produits plastiques variés et de qualité supérieure n'est qu'une partie de cette chaîne de valeur. L'identification a lieu entre autres à l'aide d’une technique de marquage que l'on appelle « tatouage numérique » contenue dans l'image imprimée de l'emballage et pouvant être lue par les systèmes de tri. R-Cycle permet le transfert de données inter-entreprises et fournit toutes les informations utiles au recyclage de l'emballage concerné.

Peter Funke, CEO de la société STEINERT GmbH explique : « Notre technique de tri par capteurs sophistiquée nous permet aujourd'hui déjà d'identifier avec la plus haute précision les matériaux recyclables les plus variés, de les sélectionner et de les rendre recyclables. L'idée derrière R-Cycle vise de nouveaux principes et se focalise sur une utilisation croissante des informations produit numériques. Nous sommes heureux d'apporter notre savoir-faire dans le processus de développement. »

Dr. Benedikt Brenken, Directeur de l'Initiative R-Cycle, ajoute : « Nous sommes heureux d'avoir trouvé chez STEINERT un autre partenaire important pour notre Initiative. Ensemble, nous pourrons tester et optimiser l'interface essentielle entre la génération des données et l'utilisation de celles-ci. Ce n'est que lorsque l'industrie des emballageset l'industrie du recyclage travailleront avec une approche commune qu'il sera possible de poser la base d'une économie circulaire viable. »